Tous des fainéants

18092017

DJhksjyWsAAAJv3L’amicale des fainéants cyniques et extrémistes

à la votre, Bertrand




Les pieds sur terre

8072017

images

Au cœur de Notre-Dame-des-Landes, au Liminbout, les habitants  apprennent à vivre et à lutter ensemble au quotidien.Une immersion dans le huis-clos de ce village devenu au fil des années symbole de la lutte contre l’aéroport et son monde.

(Documentaire, France, 2017, 1h20)

 Réalisation – Batiste Combret et Bertrand Hagenmüller

 Les Pied Sur Terre est un long-métrage documentaire tourné entre décembre 2012 et mai 2015 au Liminbout, hameau situé sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes.

Parmi la soixantaine de lieux de vie qui se trouvent sur la zone, Le Liminbout a un caractère unique. Il est le seul où cohabitent habitants historiques et squatteurs venus de différents coins de France et d’Europe pour participer à la défense de ce territoire menacé par le projet d’aéroport.
Les Pieds Sur Terre n’est pas un documentaire militant ou informatif sur la lutte de Notre-Dame-des-Landes. En suivant le quotidien des habitants de ce hameau, le film saisit la vie qui se met en place lorsque les diverses composantes d’un territoire prennent ensemble le risque de défier l’État et le Marché. Si la lutte contre l’aéroport est au cœur des préoccupations de chacun, ce qui se joue entre ces habitants si différents relève d’une dimension bien plus universelle.

Au cœur de Notre-Dame-des-Landes, le Liminbout, hameau d’une dizaine d’habitants tient le haut du pavé. Agriculteur historique, paysans syndicalistes, locataires sur-endettés venus chercher une autre vie, squatteurs plus ou moins confirmés y apprennent à vivre et à lutter ensemble au quotidien. « Ici, disent-ils, on ne fait pas de la politique : on la vit. » Loin des représentations habituelles de la ZAD, le film est une immersion dans le huis-clos de ce village devenu au fil des années symbole de la lutte contre l’aéroport et son monde.

« « Où le documentaire devient la base de toute réflexion » **** Libération

« Un film nécessaire et loin des clichés » **** Les Fiches du Cinéma

« Documentaire aussi rare que précieux » Alternatives Économiques

En savoir plus : http://les-pieds-sur-terre.fr




PARTAGE ZAPATISTE,

1072017

ŒUVRES DES COMMUNAUTÉS ZAPATISTES DU CHIAPAS

 LES 7, 8 et 9 JUILLET PROCHAIN à REILLANNE(04), CHAPELLE DES PÉNITENTS

Ces œuvres de grandes dimensions, peintes ou brodées, ont été
réalisées collectivement par les villages zapatistes,
à l’occasion du Festival « CompArte por la Humanidad », organisé en
juillet2016.
Elles célèbrent à leur manière « UN ART QUI NE SE VOIT PAS ET NE
S’ENTEND PAS », QUI EST AUSSI CELUI DE LA RÉSISTANCE ET DE LA
RÉBELLION.

Les zapatistes ont souhaité que ces œuvres circulent dans le cadre
d’une campagne mondiale « Face aux murs d’en haut, les brèches et la
résistance d’en bas », par laquelle ils appellent à soutenir partout
les migrants.

Organisé par radio Zinzine et le collectif migrants 04

zapatistes




La vague Macron ?

14062017

Enormément de députés « en marche », une confortable majorité absolue pour le président Macron. Le roitelet peut s’estimer heureux, de coup de bol en coup de bol, il a réussi son pari. Il a bien manoeuvré, il a raconté une belle histoire que beaucoup avaient envie d’entendre. Le grand changement, le renouveau de la classe politique, la moralisation et autres fadaises. Après la faillite Hollande, la ruine du parti socialiste, le suicide de la droite, il avait beau jeu de se présenter comme une chose nouvelle, un phénomène arrivant d’une autre planète. Il a bossé plusieurs années avec Hollande mais fait comme si de rien n’était. Il est à l’origine des pires lois du précédent quinquennat, le revendique et obtient son élection et celle de l’assemblée sur un programme très très libéral, et sécuritaire. Il promet l’état d’urgence permanent, des milliers de flics en plus, toujours plus de militaires et d’opérations extérieures et ça passe. Enorme, ses adversaires étaient vraiment des moins que rien pour que le nouveau monarque réussisse pareille prouesse… Sauf qu’il y a un hic de taille. Il n’y a presque plus d’électeurs. Au premier tour des législatives l’abstention pour la première fois a dépassé les 50%, 51,3% ! La bande à Macron obtient la majorité absolue de l’Assemblée, et même beaucoup plus, avec moins de 16% des électeurs inscrits au premier tour. Est-elle bien légitime cette assemblée ? Du point de vu légal oui bien sur, il suffit d’un électeur pour faire une élection. Du point de vue de la représentation par contre ça risque de grincer. Qui va parler au nom des 24 millions d’électeurs qui ne se sont pas déplacés ? Qui va parler au nom des millions qui ne sont même pas inscrits, ou n’ont pas le droit de vote. Ca en fait du monde, peut-être un jour ils et elles auront envie de s’exprimer autrement qu’avec ce bulletin de vote qui n’a jamais rien changé. Le roitelet va-t’il tenir plus de cinq ans ? Combien restera-t’il d’électeurs en 2022 ? Combien de temps cette nouvelle majorité va-t’elle rester homogène et disciplinée. Ils ont en commun leur étiquette et leur milieu social, aisé comme on dit poliment, cela suffira-t’il pour étouffer les différences ? Combien de temps encore ce jeu de guignols va-t’il fonctionner ? Marseille avril 17 026

Résistance toujours, utopie encore, Bertrand




L’alternance obsolète

22052017

L’alternance était devenue une habitude, elle ne changeait rien, elle faisait semblant de le faire. Tous les cinq ans les uns quittaient le pouvoir les autres le prenaient, cinq ans après l’inverse. Avec une constante, la politique économique était toujours la même quelques soient les occupants des palais de la République. Il y avait quelques micros différences entre les équipes, sur le social, guère ; sur les sujets de société, un peu plus ; pas grand-chose ne les différenciaient. Aujourd’hui ils et elles sont ensembles dans le même gouvernement, l’alternance est obsolète. Que va-t’-il se passer dans cinq ans ou même avant ? L’arrivée des fachos, le chaos, la révolution, l’ingouvernabilité, la grève générale des électeurs, la fin des haricots, rien…? Mystère… statue

Utopie, anarchie, résistance, Bertrand




Une odyssée africaine

14052017

Programme des soirées publiques avec Emmanuel Mbolela

Du 17 au 25 mai 2017

Organisées par le Forum civique européen et Radio Zinzine

 Lors de ces conférences, Emmanuel Mbolela présentera son livre qui relate l’histoire de sa fuite de la République démocratique du Congo et celle de son odyssée à travers l’Afrique de l’ouest jusqu’à son arrivée au Maroc où il restera bloqué durant quatre ans, subissant les atrocités qui sont malheureusement le lot commun de nombreux migrants.

Mais il nous parlera surtout de la résistance des migrants subsahariens qui se met en place petit à petit, à travers l’auto-organisation et l’entraide, des manifestations et des occupations de places pour sensibiliser opinion publique et acteurs politiques ainsi que l’ouverture d’une maison de refuge pour les femmes migrantes à Rabat.

Aujourd’hui cette maison de refuge avec deux appartements permet à une vingtaine de femmes et leurs enfants d’y trouver un refuge temporaire. Mais les besoins sont énormes et Emmanuel Mbolela cherche de l’aide pour pouvoir poursuivre ces activités.

A la suite de son exposé, un temps sera réservé pour la discussion et il sera possible de se procurer sur place son livre (Emmanuel Mbolela, Réfugié, une odyssée africaine, éditions Libertalia, 264 pages).

Embrun (05) : Jeudi 18 mai à 19h, Le Lieu, bd Pasteur (en face de la Poste). Entrée libre.

Grenoble (38) : Vendredi 19 mai à 19h, Association AMAL (salle de conférence 1er étage), 57 Av du maréchal Randon. Entrée libre.

Vénissieux (69): Samedi 20 mai à 18h30, Centre associatif Boris Vian, 13 av Marcel Paul. Entrée libre.

Die (26) : Dimanche 21 mai à 18h 30, la Bonneterie, 8 rue des Aqueducs. La discussion sera suivie d’un repas à prix libre. Entrée prix libre.

Sillans-la-Cascade (83) : Lundi 22 mai à 19h, à la ferme Jas du Vignal. Entrée libre.

Arles (13) : Mardi 23 mai à 19h, Bourse du travail, 3 rue Parmentier. Entrée libre.

Aix-en-Provence (13) : Mercredi 24 mai à 19h, Salle la Mareschale, 27 av de Tübingen. Entrée libre. automne 14 006

 

 

 




Nouveaux records

8052017

Nouveau record de la peste brune, Marine Le Pen et le Front National obtiennent 10,6 millions de voix, c’est beaucoup non ? Beaucoup trop, et l’on ne peut se contenter de célébrer le fait qu’elle n’ a pas gagné la présidentielle. Ils s’étaient tellement amusés à se faire peur que maintenant ils sont soulagés de ce résultat. Piètre résultat. Si le quinquennat qui débute est à l’image des deux précédents alors dans cinq ans le score du FN sera multiplié par… Et vu ce que propose le nouvel agité de l’Élysée cela ne devrait pas s’arranger, les mêmes politiques ne peuvent donner que les mêmes résultats. De toute façon, aujourd’hui on ne sait même pas s’il pourra gouverner ou bien se contenter des inaugurations et remises de médailles dans un nouveau style de cohabitation. Cohabitation avec qui, avec quel bord, grand mystère, tout reste possible y compris que ce putain de pays devienne enfin et pour longtemps ingouvernable. Si plus personne ne peut gouverner alors peut-être le FN arrêtera de monter. Une qui ne change pas c’est la méchante Le Pen, diabolisée ou dédiabolisée elle n’est restée que la fille de son père. Comme on dit à Marseille -tu peux laver le mortier, il sent toujours l’ail-

Autre record, l’âge du président, 39 ans. Des vingt cinq présidents de la République il est le plus jeune, juste après lui nous trouvons Louis Napoléon Bonaparte élu à 40 ans en 1848. Ce Napoléon le petit s’est très mal comporté puisqu’à la fin de son mandat il a fait un putsch pour rétablir l’empire. Si le petit Emmanuel s’amusait à ce genre de choses nous serions certainement très nombreux et nombreuses à lui botter le cul. Macron n’a pas été mal élu, on ne peut pas dire, pas plus mal que les autres en tout cas. Il a obtenu 20,7 millions de voix soit 43.6% des inscrits, ce qui est aussi bien que Sarkozy en 2007 et mieux que Hollande en 2012 (39%). Non, ce qui compte c’est que la grande majorité de celles et ceux qui ont voté pour l’En marche ne l’ont pas fait pour ses beaux yeux ou pour son programme, mais contre l’autre catastrophe. Et puis il y a ce nouveau record d’abstention depuis 1969, 25,4% des inscrits ne se sont pas déplacés au second tour, et cet autre nouveau record, celui des bulletins blancs ou nuls, 4,07 millions, 11,5% des votants. Un de ces jours Blanc va se retrouver président de la république. Entre abstentionnistes, blancs et nuls, cela fait 16,1 millions d’électeurs qui n’ont choisi aucun des deux candidats, 34% du total des électeurs inscrits. Un bon nombre de ceux-là, celles-là ne supportent plus qu’on les siffle régulièrement pour faire barrage au FN, pour protéger la République. Cela fait plus de trente ans que cela dure, ceux qui font les politiques, de droites et de gauches en alternance régulière, qui créent le vote Front National, qui créent les conditions d’un vote Front national, font appel à nous pour endiguer ce vote nauséabond, puis ils reprennent vite leur petit train train, poursuivent les mêmes politiques qui donnent toujours les mêmes résultats, la seule chose qui change, c’est le vote FN, il augmente. Stop, ça suffit, marre du chantage et allez vous faire voir ! D’aucuns prétendent que le nouveau président est capable de comprendre ce paradoxe, on les laisse le croire; d’autres gueulent déjà -Macron démission !- Ils n’ont peut-être pas tort, il faut battre le fer quand il est chaud…suisse nov-dec 15 038

Résistance encore, utopie toujours, Bertrand

 




Le hold up du siècle

24042017

Et voilà c’est fait, François Fillon s’est ramassé un superbe costard, il est habillé pour l’hiver prochain et les suivants. Un vrai régal, et il fait très fort le forcené, pour la première fois sa droite, la droite dite classique ne sera pas présente au deuxième tour de l’élection présidentielle, merci Fillon. Il s’est débattu comme il pouvait, complot, cabinet noir, justice et presse pourries, à la fin il promettait même de rendre le pognon tout en allant chercher les voix sur les terres de l’extrême droite. 19% de tordus ont voté pour lui, pas suffisant, le ridicule de la Sarthe est lourdé. Maintenant on attend avec délectation le grand règlement de compte, ça va tirer dans tous les sens, pas sur que le parti de l’ex « monsieur propre » en sorte indemne. Mais bon, peut-être devra t’on attendre l’après législatives pour assister enfin au grand jeu de massacre. Tous ces rigolos sont suffisamment intelligents pour faire semblant encore un peu, le temps d’essayer de sauver les meubles. Pareil chez les socialos, eux n’ont plus grand chose à sauver mais ça n’empêche pas d’essayer. 6%, incroyable, ils sont cuits, défaits, minisculisés, et tout ça grâce au grand guignol, merci Hollande ! Voilà le bilan brut de son quinquennat, génial non ? Les deux partis qui gouvernaient en alternance depuis 60 ans, qui régnaient sur la politique de ce pays sont éjectés le même jour, un grand moment… elections

 » Le hold up du siècle » comme disait Marisol Touraine, la ministre de la santé, cet hiver, c’est l’illuminé Macron qui l’a réussi, fortiche le bonhomme. Le tout nouveau model de girouette, dernier cri, le mec qui change d’avis plus vite que son ombre, le dragueur des supermarchés, le mec qui a réussi à faire oublier qu’il fut conseiller puis ministre des finances de Hollande, c’est lui qui, sauf catastrophe, sera le prochain président de la république. Le type qui prétend être ni de droite ni de gauche, comme disait ma grand-mère quand on est ni de droite ni de gauche c’est qu’on est de droite. L’opposition, la résistance à cet agité commence tout de suite. Face à lui, au second tour il y aura la méchante Le Pen, et elle bat un nouveau record, 7,7 millions de voix, elle est en tête dans 19 000 communes, toute la moitié est de la France l’a placée devant. Comme d’habitude le pourtour méditerranéen est nauséabond de Nice à Perpignan, seule nouveauté, Marseille qui a mis Mélanchon en première place. Le FN continue de monter et ça craint sérieux, le phénomène ne devrait hélas pas s’arrêter rapidement, car les éléments qui font le terreau de cette saleté ne devraient guère changer dans un avenir proche, à moins que…

On s’est quand même bien marré, utopie, résistance, Bertrand

 




Cabaret migratoire

14042017

Une soirée de solidarité organisée par le collectif migrants 04, samedi 29 avril à La Cimenterie à Forcalquier à partir de 18h30, avec :

Les Passeurs de silence musique au delà des différences, Terrae musique du monde, Ioanes et Riton chanson métèque, Mohammad Zaman poète afghanMarie Fouillet récits migratoires, Luigi Rignanese conteur musicien, Eleonora et Taha poésie soudanaise.

Apportons notre pierre pour bâtir des ponts entre les humains, plutôt que des murs




14 juillet

7042017

D’Eric Vuillard aux éditions Actes Sud. « Moi le 14 juillet je reste dans mon lit douillet… » chantait à juste titre Georges Brassens. Le 14 juillet est un jour à éviter, un jour où l’on se cache en attendant qu’il passe. Le jour de la fête nationale, le jour ou des bataillons de tueurs défilent devant un président arrogant, fier de se prendre pour un monarque quelle que soit sa couleur politique. Eric Vuillard nous présente dans son livre un tout autre 14 juillet, le véritable 14 juillet celui de 1789, celui de la prise de la Bastille; les semaines le précédant pour expliquer l’événement. C’est l’histoire de la foule, une foule tumultueuse, d’abord indécise, hésitante, puis sure de sa force et de son bon droit, une foule en mouvement. Une foule d’anonymes mais présents un par un, chacun, chacune jouant son rôle. Une émeute, une révolte, une énorme colère contre la misère, contre la faim, contre le mépris des puissants, aristocrates ou bourgeois, contre leurs privilèges. Le premier jour d’une révolution. 

14 juilletCe beau livre nous raconte en plus de la révolte, de la foule qui renverse tout sur son passage, même une forteresse, il nous raconte l’arrogance de l’aristocratie et de la grande bourgeoisie, la folie dépensière de la monarchie, les mille cinq cents personnes chargées de la bouche du roi, la fortune que claquait la reine pour ses bijoux alors que le pays était ruiné. En lisant ces lignes on ne peut s’empêcher de penser aux salaires de Pénélope et au prix démentiel des costards de François Fillon… 14 juillet d’Eric Vuillard, c’est à lire !

Utopie, révolution, à la votre, Bertrand

 







Kyziah au Sénégal |
" COUREUR DES BOIS " Le bl... |
TSTL : Technicien Supérieur... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Réserve opérationnelle d...
| Think Tank Populaire
| les Couêts Bouguenais