Portraits de communardes et de communards (3)

5052021
Victoire Tinayre

Victoire Tinayre

Victoire Tinayre est née le 6 mars 1831 à Issoire (Puy-de-Dôme). En 1867 elle fonda la Société des Equitables de Paris, coopérative de consommation, et la fit adhérer à l’ Internationale. Elle fut aussi romancière sous le nom de Jules Paty. Elle était liée avec Varlin, Frankel, les frères Reclus, Eugène Pottier…Durant la Commune elle fut nommée inspectrice générale des livres et des méthodes d’enseignement dans les écoles de filles. Pendant la semaine sanglante, elle passa deux jours et deux nuits à l’ambulance de la rue de la Lune avec son mari, allant chercher les blessés jusque sur les barricades. Dénoncée par sa concierge, elle fut arrêtée le 26 mai par les versaillais et enfermée au Chatelet. Son mari, favorable à Versailles, et qui l’avait suivie pour la défendre, fut arrêté à son tour et fusillé aussitôt !! Relâchée,  Victoire Tinayre réussit à gagner Genève. En janvier 1874 elle est condamnée par contumace à la déportation. En Suisse elle poursuit son action révolutionnaire, elle travaille à la Marmite sociale ouverte en 1872. De retour en France en 1880 elle adhère à l’Union des femmes. Proche de Louise Michel, elle écrit avec elle deux romans, La Misère et Les Méprisés  sous le pseudonyme de Jean Guêtré. Elle meurt à 67 ans en 1895.

Théophile Ferré

Théophile Ferré

Théophile Ferré est né le 6 mai 1846 à Paris. Militant blanquiste, il subit quatre condamnations pour délits politiques et de la prison, avant la Commune. Dés le 18 mars il aurait voulu que l’on marche sur Versailles. Il dissuada Louise Michel, dont il était très proche, de s’y rendre pour assassiner Thiers. Elu membre de la Commune le 26 mars, il fut nommé avec Raoul Rigault membre de la commission de Sûreté générale puis substitut du procureur de la Commune. Après l’entrée des versaillais dans Paris il se battit jusqu’au bout, le 28 juin, ultime jour il était encore sur les barricades avec Varlin. Il est arrêté le 9 juillet et comparaît en août-septembre devant le troisième conseil de guerre. « Membre de la Commune de Paris, je suis entre les mains de ses vainqueurs, ils veulent ma tête qu’ils la prennent !… La fortune est capricieuse, je confie à l’avenir le soin de ma mémoire et de ma vengeance. » Louise Michel, qui aimait passionnément Ferré, déploya les plus grands efforts pour le sauver, alors qu’elle était elle même en prison, mais en vain. Théophile Ferré est fusillé le 28 novembre 1871 en même temps que Rossel, il avait 25 ans. 

Victorine Brocher

Victorine Brocher

Victorine Brocher est née à Paris en 1839. Elle et son mari rentrent à Paris en février 1871. Elle participe aux sorties sur Versailles des 7 et 27 avril, elle est citée en exemple par le journal officiel : « Victorine des Turcos de la Commune, félicitée par ses camarades pour le courage qu’elle a montré en suivant le bataillon au feu et l’humanité qu’elle a eue pour les blessés dans les journées des 29 et 30 avril ». Le 3 mai elle préside une réunion du club de la Révolution sociale. Puis elle repart au feu avec son bataillon à Passy. Pendant la semaine sanglante elle se bat de quartiers en quartiers. Le 25 mai elle est condamnée à mort par contumace par la cour martiale, pour l’incendie de la cour des comptes, elle se cache alors à Belleville. Elle fut déclarée morte, mais craignant d’être arrêtée, elle fuit en Suisse en octobre 1872. Là-bas elle adhère à la Fédération jurassienne qui prône une forme d’anarchisme communiste. Puis elle vit entre Londres, Paris et Lausanne, elle fut cofondatrice et institutrice de l’école internationale dirigée à Londres par Louise Michel. Victorine Brocher meurt à Lausanne en 1921.

Raoul Rigault

Raoul Rigault

Raoul Rigault est né le 16 septembre 1846 à Paris. Dés 1865, étudiant, il s’investit pleinement dans l’agitation révolutionnaire et se posa en représentant du quartier des écoles auprès des ouvriers. Très populaire au quartier Latin, il organise la participation des étudiants parisiens au Congrès international des étudiants. Très proche des « blanquistes », il est condamné à dix reprises pour motif politique entre 1867 et 1869. Le 18 mars 1871 on le voit à la mairie du 18ème, le 20 il est nommé à la Préfecture de police par le Comité central, il fait libérer tous les prisonniers politiques. Le 26 il est élu à la Commune par le 8ème arrondissement et siège à la commission de Sûreté générale. Le 4 avril il fit arrêté l’archevêque Darboy et 200 prêtres, puis des gendarmes, fonctionnaires, magistrats et inspecteurs à la solde de Versailles. Par contre il fait libérer Victor Schoelcher et le peintre Renoir. Le 26 avril il est remplacé par son ami Ferré et devient procureur de la Commune. Toujours très radical, il dit néanmoins : « J’aimerais mieux laisser échapper dix coupables que de frapper un seul innocent ». Le 23 mai alors que les versaillais sont dans Paris, il fait exécuter huit otages dont l’archevêque. Le 24 mai il est arrêté dans un hôtel de la rue Gay Lussac, 5ème, où il se reposait. Il porte son uniforme de commandant de la garde nationale. Il crie « Vive la Commune ! » et est abattu d’un coup de révolver, il avait 25 ans. Le corps de Raoul Rigault resta exposé durant deux jours sur le lieu de son exécution, dessiné par le célèbre Pilotell. Il faisait tellement peur aux versaillais que le conseil de guerre le condamna une nouvelle fois à mort par contumace le 29 juin 1872 pour assassinat, il est accusé aussi d’avoir déclenché des incendies au Palais de justice et à la Préfecture de police.

Raoul Rigault mort, dessiné par Pilotell

Raoul Rigault mort, dessiné par Pilotell




Samedi 22 mai, Journée portes ouvertes à Radio Zinzine

29042021

Radio Zinzine a 40 ans

 Dans cette période pour le moins particulière, et dans le cadre des 40 ans de Radio Zinzine et de la légalisation des radios libre, la Zinzine vous invite à partager un moment sur la colline autour et dans les studios pour se rencontrer, échanger sur la radio son passé, son présent, son futur.

Programme :

 11h-13h : Table ronde en direct depuis le studio sur l’histoire, le présent et le futur des radios libres.

13h-15h30 : repas partagé, barbecue à disposition. Visite du studio, échanges informels avec l’équipe de la Zinzine ou sieste pour celleux qui le souhaite.

  16h-18h : Rencontre/débat : La pandémie a été une expérience inédite pour tout.e un.e  chacun.e. La radio a servi de lien entre les gens pendant le premier confinement. Mais elle a aussi été lieu d’échanges, de discussions, de controverses. Nous voulons mettre en débat le rôle de la radio dans un moment de crise comme celui que nous avons vécu. Qu’est-ce qui a bien marché ? Qu’est-ce qui n’a pas fonctionné ? Comment aurait-on pu faire autrement ?

 En espérant vous voir, l’équipe de la Zinzine

Journée portes ouvertes à radio Zinzine samedi 22 mai 2021 à partir de 10H30

journée portes ouvertes à la Zinzine

journée portes ouvertes à la Zinzine




Les soulèvements de la terre, acte 2

31032021

Appel à reprendre les terres et à bloquer les industries qui les dévorent.

10 et 11 avril 2021 (Re)prises des terres à la Prévalaye, (Rennes)

La Prévalaye est un secteur de 450 hectares peu urbanisé à l’ouest de la ville de Rennes, avec un paysage de bocage et une vocation agricole historique: une centaine d’hectares sont des terres cultivables, le reste comportant des surfaces boisées et des zones humides. La métropole, pour garder la main sur le foncier, refuse tout projet d’installation agricole durable au profit d’aménagements touristico-récréatifs ou de l’extension des infrastructures du Stade Rennais. Pour s’y opposer et redonner à la Prévalaye sa vocation nourricière et sauvage, les différents collectifs d’habitant-es, associations écologistes et paysan-nes organisent un week-end festif de manifestation et plantations les 10 et 11 avril prochain.

lessoulevementsdelaterre.org

image

 




La Commune n’est pas morte

26032021

La Commune de Paris s’est déroulée il y a cent cinquante ans en mars, avril et mai 1871. « Dans un même élan les parisiens dissolvent l’Etat et le capital » dit l’historienne américaine Kristin Ross. Les parisiennes et les parisiens s’autoreprésentent, inventent la démocratie directe, se réapproprient les moyens de production, chamboulent les règles du commerce et de la propriété. Créent l’école laïque gratuite et obligatoire, séparent l’église de l’Etat, inventent la liberté d’association et le droit au travail pour les femmes. Le philosophe Henri Lefebvre parle de « révolution totale » et pourtant la Commune n’a duré que soixante douze jours avant d’être massacrée par les Versaillais. Mais Karl Marx écrit que l’importance de la Commune de Paris ne tient pas à ses idées mais à sa simple existence en acte.

La Commune reste présente dans l’histoire parce qu’elle a imaginé la République universelle, parce qu’elle a réfléchit à l’union des peuples, à la place des femmes, à celle de la nature, de la culture et de l’art. Elle a influencé des courants importants depuis, l’anarchisme, l’écosocialisme, le féminisme, le municipalisme libertaire et d’autres encore. Elle suscite un regain d’intérêts dans les luttes ici, mais aussi à travers le monde. Peut-être parce que les versaillais sont toujours au pouvoir… « La Commune est en lutte et demain nous vaincrons » Jean Roger Caussimon. 

Utopie, résistance, à la vôtre ! Bertrand

Elisabeth Dmitrieff

Elisabeth Dmitrieff

Elisabeth Dmitrieff née en 1851 en Russie, participa en avril 1871 à la fondation de l’Union des femmes pour la défense de Paris. Elle participa aux combats de la semaine sanglante au coté de Louise Michel et de Nathalie Le Mel. Le premier juin 1871 elle réussit à fuir à Genève.

Gustave Flourens

Gustave Flourens

Gustave Flourens est né en 1838 à Paris, très populaire il fut élu à la Commune par les XIX ième et XX ième arrondissements, il siégea à la Commission militaire. Officier de la Garde nationale, il fût exécuté par les versaillais lors de la sortie du 3 avril 1871 contre Versailles. Paule Mink ,

Paule Mink

Paule Mink

est née en 1839 à Clermont-Ferrand, durant la Commune, elle fit partie du Comité de vigilance des citoyennes de Montmartre avec Louise Michel. Elle se rendit en Province pour faire entendre la voix de la Commune, elle s’y trouvait lors de la défaite et réussit à passer en Suisse. Maxime Lisbonne ,

Maxime Lisbonne

Maxime Lisbonne

est né en 1839 à Paris. Le 18 mars il fit partie de la colonne qui s’empara de l’Hôtel de ville, le 3 avril participa à la sortie sur Versailles. Pendant la semaine sanglante il fait sauter la poudrière du Luxembourg pour protéger la retraite des fédérés. Il est blessé le 25 mai puis deux fois condamné à mort, en décembre 1871 puis en juin 1872, il est finalement envoyé au bagne en Nouvelle Calédonie. Amnistié en 1881 il reprend sa vie au théâtre et met en scène notamment une pièce de Louise Michel.

 




Soutien à radio Zinzine

19112020

Quarante ans déjà! Bientôt deux générations que nous nous adressons à vous quotidiennement depuis la colline Zinzine. Cela évoque une conquête arrachée de haute lutte et toujours plus menacée : le droit à l’expression libre. C’est un sacré nombre d’histoires, d’événements, de coups de gueule, de musiques venues de tous le horizons, de culture, d’informations ou d’analyses. Au plus proche d’un monde qui se défend et que nous nous obstinons à vouloir ouvert et accueillant. Une vie de radio artisanale, sans hiérarchie ni pub, en autogestion, bénévole et en continu. 22021

Cette dernière année, particulière, nous l’avons encore vécu avec vous, et vous nous avez bien démontré que vous teniez à votre radio, en vous appropriant des temps d’antenne pendant le premier confinement. Notre époque est confuse, brutale et déroutante. Les États usent de logiques toujours plus sécuritaires. La désinformation, les rumeurs, les violences fanatiques, racistes, suprémacistes, creusent leurs canaux et se multiplient. En face, les révoltes et les rêves de vents meilleurs s’expriment dans des mouvements de solidarité, des initiatives positives, des résistances parfois maladroites mais toujours porteuses d’espérance.

Le populisme et l’obscurantisme nous semblent représenter les plus grands danger de notre époque.  L’heure n’est pas à l’optimisme béat, mais plutôt au scepticisme révolté. Nous tentons de maintenir et d’approfondir ce ton particulier,  d’apporter un éclairage quotidien et précis, de créer des moments d’ouverture et de recherche, aussi bien pour l’info que dans les domaines de société et dans la musique. Il n’est pas aisé d’éviter les écueils du simplisme et de la démagogie.

Nous voulons poursuivre dans cette voie. Et nous avons besoin de vous, nous avons besoin de votre aide financière. L’année à venir s’annonce particulièrement difficile. Le maintien du Fonds de Soutien à l’Expression Radiophonique, qui couvre près de la moitié de nos dépenses, dépend de décisions d’un Etat qui rogne sur les mesures sociales et culturelles. La région a déjà lâché son accompagnement aux médias libres. Nous devons équilibrer des dépenses de fonctionnement de près de  25 000 euros, auxquels s’ajoutent des besoins de maintenance, de renouvellement et de développement techniques (deux émetteurs doivent être complètement rééquipés). Pour finir, le  fameux virus a sabordé notre fête estivale de la radio, une de nos entrées principales et un moment fort de notre année radiophonique.

Nous nous trouvons donc forts dépourvus et faisons appel à vous et à votre générosité.  Merci d’avance.

En espérant pouvoir rouvrir nos portes dès que possible, quand les mesures sanitaires  le permettront et que chacun se sentira de sortir en pouvant penser plus loin que le bout de son masque, nous vous souhaitons un confinement aussi peu difficile que possible. A défaut de se voir, on peut s’écouter  et s’entendre: on se retrouve à l’antenne quand vous voulez.

 Chaleureusement, l’équipe de la Zinzine                       radiozinzine.org

La nouvelle présentation de radio Zinzine fichier pdf Radio Zinzine 2020

Vous pouvez faire un chèque à l’ordre de Radio Zinzine 04300 Limans

ou un virement sur le compte : FR53 3000 2016 5000 0007 9096 D42

A la votre et merci pour tout, Bertrand

 

 




La fête de radio Zinzine est annulée

9082020

Pour la deuxième fois nous annulons la fête de soutien à radio Zinzine. Décidément c’est une sale année pour ce genre d’évènements… Mais c’est promis celle de 2021 durera deux ou trois jours ! Le premier week-end de juillet. 22021

Utopie, résistance, à la votre, Bertrand




Le réveil de l’utopie

30072020

De Jean-Louis Laville et Michèle Riot-Sarcey aux éditions de l’Atelier41UT6AtJ7BL._SX331_BO1,204,203,200_

« Bien sûr, les soulèvements actuels sont tous différents: chaque conflit est inscrit dans une histoire propre, une culture spécifique. Mais si aujourd’hui, simultanément ou presque, dans plusieurs parties du globe, les mouvements se répondent autour du thème de la liberté,si les frontières religieuses et ethniques disparaissent sous la pression des voix populaires à l’unisson qui réclament plus de justice sociale et la démission des pouvoirs corrompus au Soudan, au Liban, en Irak ou en Algérie, c’est qu’il y a vraiment quelque chose de pourri dans le royaume du néolibéralisme mondialisé. Et si au Chili la population se réveille d’un long silence imposé par la violence d’Etat, et qu’en France, une catégorie sociale non identifiée, composée d’hommes et de femmes, retrouve sa dignité sur les ronds-points et maintient sa rébellion malgré tous les diagnostics, c’est que la démocratie proclamée n’est tout simplement pas vraie. »




La fête de radio Zinzine est reportée

11062020

La fête annuelle de soutien à radio Zinzine n’aura pas lieu comme d’habitude le premier samedi du mois de juillet, épidémie oblige nous avons finalement décidé de la reporter au samedi 12 septembre. 

Fête de Radio Zinzine dans l'amphithéatre de Grange neuve

Fête de Radio Zinzine dans l’amphithéâtre de Grange neuve

Utopie, résistance, à bientôt, Bertrand




Jean Etienne Troubade

27042020

Nous allons fêter le 270 ème anniversaire de la naissance du philosophe Jean Etienne Troubade, le 11 mai 1750. L’occasion en ces temps difficiles de lire ou relire son célèbre Essai sur la méthodologie du déconfinement social.

le studio de radio Zinzine

le studio de radio Zinzine

 

Utopie, résistance et philosophie, Bertrand




Incendie sur la Zad de Notre Dame des Landes

29022020
Au cours de la nuit du 26 au 27 février un incendie allumé
volontairement a détruit partiellement un appentis dans le « hangar de
l’avenir » sur la ferme de Bellevue. Heureusement, une personne a vu le
départ de feu.  Les pompiers sont intervenus mais il s’en est fallu de
très peu que la charpente principale prenne entièrement feu et que
l’ensemble du bâtiment soit détruit. Des personnes vivent et dorment
juste à côté dans les espaces contigus et auraient pu se trouver pris
dans l’incendie.Le « hangar de l’avenir » a été construit à la main par des dizaines de
charpentières et charpentiers. Il a été levé comme un défi le 8 octobre
2016, au moment où le gouvernement menaçait de venir raser la zad
quelques semaines plus tard. Des dizaines de milliers de personnes
l’entouraient alors en affirmant qu’elles le protégeraient. Des
centaines de main se sont relayées depuis 4 ans au cours de « chantiers
écoles » réguliers pour achever petit à petit sa construction. Le «
hangar de l’avenir » est un espace qui sert aujourd’hui entre autres à
construire des habitats et infrastructures pour les différents
habitant.e.s et activités de la zad. Grâce à cet espace, le mouvement
maintient aussi une prise en charge collective de la forêt de Rohanne,
empêchant ainsi que cette dernière soit réintégrée dans une
planification forestière classique.Alors que nous avons arraché ces lieux aux menaces d’expulsion, ce n’est
pas l’État qui a tenté cette fois-ci de détruire les infrastructures
communes mais fort probablement des individus animés par de mauvaises
fables politiques. Il y a un an, le tractopelle qui servait à réaliser
les travaux sur les différents lieux de vie a été incendié. Plus
récemment, des véhicules l’ont aussi été juste devant des maisons alors
que leurs habitants dormaient. Ce nouvel incendie survient alors que des
réseaux sociaux vecteurs de haine diffusent de manière incessante des
récits calomnieux sur la zad post-abandon. Depuis quinze jours, les
réactions suite aux conflits d’usages (causé par des chiens non tenus,
menaces avec arme…) au Rosier sont déformées et montées en épingle en
ce sens.hangar de l'avenirDes espaces comme le site Nantes Indymedia, se sont employés, au cours
des dernières années et encore très récemment, à relayer divers appels
et commentaires invitant à « brûler la zad » et ses habitant.e.s. Ces «
médias » (1) colportent avec un zèle de procureur un récit diabolisant
et des mensonges factuels sur de soit-disant « traîtres » et « collabos
». Ceci à propos de personnes qui ont résisté durement sur le terrain
face à la répression d’État et ont opté entre les expulsions du
printemps 2018 pour une négociation collective – alimentée par un
rapport de force constant – afin d’obtenir des baux stables sur les
terres, plutôt que de se résoudre à la destruction de l’ensemble des
lieux de vie de la zad. Ces personnes ont tout fait pour que le plus de
lieux habités soient préservés et pour maintenir une communauté large et
hétérogène. Elles ne sont en tout état de cause pas responsables des
choix tactiques différents qui n’ont malheureusement pas permis – face
aux tanks – de faire réellement obstacle à l’expulsion de certains lieux
de vie.Nous sommes conscient.e.s que la zad est un espace qui a incarné une
telle somme d’espoir qu’elle a aussi engendré des déceptions et des
douleurs. Mais il est temps aujourd’hui de sortir du binarisme stérile
des catégories fantasmées de « légalistes » ou d’ »invendus ». Les personnes
et lieux de vie que des pamphlets appellent à lyncher, attaquant par là
tout le mouvement pour l’avenir de la zad, résistent encore aujourd’hui
pour continuer à faire de ce territoire un espace de mise en commun face
aux destructions du vivant, de solidarité face au monde marchand,
d’habitats collectifs autoconstruits et une base de soutien aux luttes.
Ce territoire est toujours sous pression mais sans cesser pour autant de
déborder des normes dans lesquelles les institutions voudraient
l’enserrer. Il suffit de passer un peu de temps sur place pour s’en
rendre compte.Pourtant il apparaît une fois de trop aujourd’hui que certains individus
sont animées par un désir de dégradation vengeur et sortent parfois des
méandres des réseaux sociaux pour le concrétiser lâchement, en se
trompant d’ennemis. Nous sommes profondément affligés, après avoir
défendu la zad pendant des années face à Vinci et à l’État, d’avoir à le
faire aujourd’hui face au nihilisme de certains individus. Nous sommes
atterrés par la complaisance de certains à alimenter de loin des
fictions haineuses, avec toutes les conséquences dramatiques que cela
peut avoir ici comme dans d’autres combats. Nous voulons pouvoir nous
consacrer à nous battre contre les institutions et corporations qui
bousillent la terre et enchaînent les vies plutôt que de devoir se
protéger de personnes qui s’emploient à saboter les rares possibilités
de communauté de vie et de lutte durables.

Nous appelons les multiples personnes et collectifs avec qui nous nous
sommes liés dans ce combat et pour qui l’avenir de la zad a toujours un
sens à la plus grande attention et au soutien. Nous appelons à continuer
à construire un monde désirable sur la zad face à ces nouvelles
attaques.

{Des habitant.e.s de la zad réuni.e.s suite à l’incendie au hangar de
l’avenir.}

(1) Il est nécessaire de clarifier à ce sujet le rôle joué par le compte
facebook « nonaeroportNotreDamedesLandes / zone à défendre de Notre Dame
des Landes». Ce compte qui cherche à maintenir l’apparence d’un compte «
officiel » du mouvement et de la zad est actuellement tenu par une/des
personnes qui n’y habitent absolument pas, qui se targuent d’une forme
d’impartialité, mais dont le parti-pris malveillant ainsi que la
propension à relayer sans aucune vérification mensonges et appels
haineux est largement avérée.

Soyons solidaires et défendons celles et ceux qui vivent et luttent, réellement, sur la Zad de Notre Dame des Landes, Bertrand







Kyziah au Sénégal |
" COUREUR DES BOIS " Le bl... |
TSTL : Technicien Supérieur... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Réserve opérationnelle d...
| Think Tank Populaire
| les Couêts Bouguenais