A lire, à voir…

Les femmes de la Principal

de Lluis Llach aux éditions Actes Sud

J’ai beaucoup aimé Lluis Llach chanteur, militant catalan et antifranquiste, nous passons toujours ses chansons sur les ondes de Radio Zinzine. J’apprécie aussi le Lluis Llach vigneron dans l’appellation Priorat en Catalogne. Je découvre l’écrivain et c’est bien, très bien même. Les femmes de la Principal est un polar, avec un meurtre et un enquêteur, inspecteur de police, mais pas uniquement un polar. C’est aussi l’histoire de trois femmes, trois générations qui se succèdent à la tête de la Principal, un somptueux domaine planté de vignes. Le livre passe d’une époque à l’autre, 1893 l’arrivée du phylloxéra qui s’abat sur les vignes pour le malheur de la première de ces femmes, Maria, qui a vingt ans et quatre frères qui partent étudier à Barcelone. Elle reste pour gérer ce domaine ruiné. On passe d’une époque à l’autre, d’une Maria à l’autre, le domaine renait toujours dirigé par une femme. Le meurtre a lieu en 1938 pendant l’éphémère République et la guerre civile, l’enquête démarre en 1940, le régime de Franco n’a qu’un an, l’histoire se poursuit jusqu’en 2001, jusqu’au dénouement. un livre passionnant, émouvant à lire.

Lluis Llach

Je vous conseille grandement ce livre, Bertrand

 

Révoltée

Un récit de Evguénia Iaroslavskaïa-Markon aux éditions du Seuil

C’est un récit bouleversant que celui d’Evguénia Iaroslavskaïa-Markon. Le récit de sa courte vie, 29 ans, qu’elle rédige en prison quelques mois avant d’être fusillée au goulag des iles Solovki. Elle était l’épouse du poète Alexandre Iaroslavski, fusillé lui aussi quelques semaines avant. Ils sont tous les deux anarchistes, chauds partisans de la révolution de 17, mais déchantent vite surtout après le massacre des anarchistes de Krondtstadt par l’armée rouge. Ils voyagent en Allemagne et en France où ils rencontreront Nestor Makhno. Puis ils rentrent. Il est arrêté le premier, elle fait alors l’expèrience de la rue, des voleurs, de la pègre, des prostituées, les véritables révoltés dit-elle. Elle vit avec eux, elle sera aussi diseuse de bonne aventure avant d’être elle aussi broyée par la machine policière et répressive des Bolcheviks. Un livre poignant, à lire et à méditer à l’occasion du centenaire de la révolution d’octobre… hypollite 177

Utopie, anarchie, résistance, Bertrand

14 juillet

D’Eric Vuillard aux éditions Actes Sud.

« Moi le 14 juillet je reste dans mon lit douillet… » chantait à juste titre Georges Brassens. Le 14 juillet est un jour à éviter, un jour où l’on se cache en attendant qu’il passe. Le jour de la fête nationale, le jour ou des bataillons de tueurs défilent devant un président arrogant, fier de se prendre pour un monarque quelle que soit sa couleur politique. Eric Vuillard nous présente dans son livre un tout autre 14 juillet, le véritable 14 juillet celui de 1789, celui de la prise de la Bastille; les semaines le précédant pour expliquer l’événement. C’est l’histoire de la foule, une foule tumultueuse, d’abord indécise, hésitante, puis sure de sa force et de son bon droit, une foule en mouvement. Une foule d’anonymes mais présents un par un, chacun, chacune jouant son rôle. Une émeute, une révolte, une énorme colère contre la misère, contre la faim, contre le mépris des puissants, aristocrates ou bourgeois, contre leurs privilèges. Le premier jour d’une révolution.

14 juilletCe beau livre nous raconte en plus de la révolte, de la foule qui renverse tout sur son passage, même une forteresse, il nous raconte l’arrogance de l’aristocratie et de la grande bourgeoisie, la folie dépensière de la monarchie, les mille cinq cents personnes chargées de la bouche du roi, la fortune que claquait la reine pour ses bijoux alors que le pays était ruiné. 14 juillet d’Eric Vuillard, c’est à lire !

Utopie, révolution, à la votre, Bertrand

 

Avec la mort en tenue de bataille, de José Alvrez aux éditions Albin Michel

Une histoire d’amour, de trahison et de sang. C’est un trés beau roman sur une trés sale pèriode, la guerre civile espagnole, le putsch et la prise du pouvoir par Franco, tyran pervers et sanguinaire. Rien n’est tu dans ce livre, les crimes abominables des fascistes nationalistes et de leurs alliés nazis, mais aussi ceux, non moins terribles, des communistes et de leurs alliés soviétiques, mais aussi ceux commis par certains dans les rangs des anarchistes ou des brigades internationnales. L’héroine de ce roman, une grande bourgeoise mère de cinq enfants, n’avait rein pour devenir une militante puis une combattante républicaine. P1080743Au sein de sa classe, l’hypocrisie, la petitesse, la méchanceté, la haine des autres vont lui ouvrir les yeux. Catholique, elle découvre la fourberie et la bestialité d’une église catholique liée pour le pire à la dictature. La tragédie espagnole sera la sienne. Une tragédie qui a marqué l’Espagne et dont la plaie n’est aujourd’hui pas complètement cicatrisée…

33 révolutions de Canek Sanchez Guevara aux éditions Métailié

33 révolutions comme les 33 tours d’un disque vinyle. Mais les disques sont rayés, les disques, les cubains d’aujourd’hui, rayés. Un trés beau livre, un livre dur sur la vie à la Havane. L’ennui, et l’ennui, la solitude, zéro perspective, peu d’espoir. Rhum, salsa, tabac et parfois un détour chez la russe du neuvième étage. La révolution semble s’être arrétée il y a longtemps. P1080491

Canek Sanchez Guevara est le petit-fils de Ernesto Guevara, le Che, son roman est suivi de deux petits textes autobiographiques et d’un entretien réalisé par le Monde libertaire. Cela permet de mieux  situer l’auteur de ce livre. Car si Canek Sanchez Guevara est anti-castriste, il est avant tout anarchiste ce qui le distingue de bon nombre d’opposants cubains. Dommage qu’il soit mort si jeune, en 2015 à 41 ans des suites d’une opération au coeur. Il avait une trés belle écriture et de trés belles idées sur Cuba et le monde. La révolution est morte il y a longtemps à Cuba, mais l’esprit de la révolte, lui, ne peut pas disparaître. C’est à lire, à la votre, Bertrand

Le Progrés c’est mal ! 

Cinq textes pour contribuer à une réflexion sur le progrès, la science, la société industrielle, en replaçant ces concepts dans un contexte historique, au niveau politique social et économique ; L’idée de progrès (Teodor Shanin) ; H. de St Victor, révolutionnaire ou réaliste ? (entretien avec Pierre Thuillier) ; Les Luddites, une tentative de réappropriation(Bertrand Louart) ; Le déclin de la paysannerie anglaise(Simon Fairlie) ; La technologie est une force sociale plus puissante que l’aspiration à la liberté (Theodore Kaczynski).

 

ZOMIA OU L’ART DE NE PAS ÊTRE GOUVERNÉ

Jacques Berguerand 

Depuis 2000 ans, les communautés d’une vaste région montagneuse d’Asie du Sud-Est refusent obstinément leur intégration à l’État. Zomia : c’est le nom de cette zone d’insoumission qui n’apparaît sur aucune carte, où les fugitifs, environ 100 millions de personnes, se sont réfugiés pour échapper au contrôle des gouvernements.

Traités comme des « barbares » par les États qui cherchaient à les soumettre, ces peuples nomades ont mis en place des stratégies de résistance parfois surprenantes pour échapper à l’État, synonyme de travail forcé, d’impôt, de conscription, de soumission. Privilégiant des modèles politiques d’auto-organisation, certains sont allés jusqu’à choisir d’abandonner l’écriture pour éviter l’appropriation de leur mémoire et de leur identité.

Il s’agit ici d’une contre-histoire de la modernité. Comme Pierre Clastres, James C. Scott nous raconte l’histoire « d’une société contre l’État ». Car Zomia met au défit les délimitations géographiques traditionnelles et les évidences politiques, et pose des questions essentielles…

à lire ici :

La république des Escartons

autonomie communale dans le Briançonnais du Moyen Age à la révolution française.

A l’époque de l’apogée du féodalisme dans toute l’Europe, quelques communautés se soulevèrent contre leurs seigneurs et rois et obtinrent des libertés qui leurs garantissaient une autonomie plus ou moins étendue (création de la fédération suisse en 1291, les cités-Etats italiennes, les villes libres en Allemagne, etc.). La région des Alpes du Briançonnais fut de celles-là dès le 14e siècle.

Au sommaire :
La République des Escartons au 14e siècle : tiré de l’Almanach buissonnier n° 5, mars-avril-mai 1982.
La charte des Escartons : traduite sous la direction de Fernand Carlhian-Ribois

A lire ici :

 

Le temps des bûchers

Extrait de Femmes, Magie et Politique, il s’agit d’une analyse de la chasse aux sorcières au travers des thèmes de l’expropriation de la terre, de l’expropriation de la connaissance et de la guerre à l’immanence.

A lire ici

 

 

Révolution bourgeoise et luttes de classes en France 1789-1799

Première partie : de la crise de l’Ancien Régime à la chute de la monarchie 1789-1792

A lire ici

 

Plantons le thym,

La montagne fleurira

et autres textes sur sur l’insurrection contre le Coup d’Etat de Louis-Napoléon Bonaparte en 1851 dans les Basses-Alpes et ailleurs. 

A lire, à voir... insurges1851

A Crest, Drôme, l’insurgé

 

Boîte à Outils Editions 2012 

Découvrez cette brochure : fichier pdf 1851Bis

 

 

 

_____________________________________________

Muscle Power

muscle

Par Simon Fairlie

Boîte à Outils Editions

 

 

 

Toute chair est herbe… Le bois nous fournit la chaleur mais l’herbe alimente nos muscles en énergie, la forme d’énergie renouvelable la plus négligée par les décideurs politiques. Dans ce dossier, nous explorons quelques pistes pour utiliser cette ressource des plus personnelles. Lire la suite : fichier pdf MusclePower

 

 

                                    __________________

Antisémitisme et national-socialisme par Moishe Poston

Boîte à Outils Edition 2010

 

Le texte: Cet essai a été publié par Moishe Postone en 1986 (inGermans and Jews since the
Holocaust: The Changing Situation in West Germany,
éd. Holmes & Meier).

La revue Temps critiques en a donné une traduction
partielle en 1990 (réédition in la Valeur sans le travail, L’Harmattan, 1999) et
il est paru en 2003 dans Moishe Postone, Marx est-il devenu muet ? L’Aube sicile-300x225

Antisémitisme et national-socialisme: Quel est le rapport entre antisémitisme et
national-socialisme ? En Allemagne fédérale, le débat public sur cette question se caractérise
par l’opposition entre les libéraux et les conservateurs d’une part, et la
gauche d’autre part. Les libéraux et les conservateurs ont tendance à mettre
l’accent sur la discontinuité entre le passé nazi et le présent…

Lire la suite :

fichier pdf Antisemitismeetnationalsocialisme

 

Utopies Pirates

Ainsi que les bâteaux ivres de la liberté… et betwen the devil and the deep blue see…

Boite à outils édition 2012

 

Les
textes :
Utopies pirates est la traduction d’une brochure de Do or Die, un collectif
libertaire britannique qui publie la revue d’écologie radicale du même nom. La
première traduction est du collectif FTP, parue sous le nom de Bastions pirates, revue et
corrigée pour parution en plusieurs épisodes dans Archipel N° 186 à 190
(forumcivique.org).Les bateaux ivres de la liberté est un extrait de la préface que Julius Van Daal a rédigé pour Pirates de tous les pays, de
Markus Rediker, l’un des ouvrages les plus fréquemment cités dans Utopies pirates. Between the Devil and the Deep Blue Sea est la préface de l’auteur, Markus Rediker, à l’édition française Les Forçats de la mer, marins, marchands et pirates dans le
monde angloaméricain
(Libertalia 2010).Professeur d’Histoire à l’Université
de Pittsburgh, spécialiste du monde de la mer,Markus Rediker, né en 1952, est
aussi l’auteur de L’Hydre aux mille têtes: L’histoire
cachée de l’Atlantique révolutionnaire
(Ed. Amsterdam,
2008), The slave Ship (Viking-Pinguin) et Pirates
de tous les pays: l’âge d’or de la piraterie atlantique, 1716-1726
(Libertalia, 2008). firenze-11-065-300x225

Utopies
pirates

Durant
«l’Age d’Or» de la piraterie, entre le 17
ème et
le 18
ème
siècle, des équipages composés des
premiers rebelles prolétariens, des exclus de la civilisation, pillèrent les
voies maritimes entre l’Europe et l’Amérique. Ils opéraient depuis des enclaves
terrestres, des ports libres, des «utopies pirates» situées sur des îles ou le
long des côtes, hors de portée de toute civilisation…

Lire la suite… fichier pdf UtopiesPirates3

A écouter aussi des émissions de radio Zinzine consacrées aux utopies pirates :

http://www.zinzine.domainepublic.net/index.php?theurl=emmission2.php&id=2167
http://www.zinzine.domainepublic.net/index.php?theurl=emmission2.php&id=2169

La crise ? Quelle crise ?  

 Krisis, Robert Kurz, Johannes Vogele     Boite à outils éditions 2010

 

Les
auteurs:
Krisis, une revue parue en allemand depuis la fin des années 80, a toujours
été plus qu’une publication. Autour de la revue, le groupe organise des
séminaires et des discussions, mène et soutient des projets théoriques,
intervient par des publications dans le débat public et essaye de créer de
cette façon des forums et des liens autour de la critique sociale radicale reformulée.
On trouve une archive de textes plus anciens (quelques-uns aussi en français, espagnol, bern-nov12-2-225x300
italien et anglais) sur son site www.krisis.org.
Robert Kurz a animé le groupe Krisis jusqu’en 2004, il est aujourd’hui rédacteur
de la revue EXIT! Johannes Vogele a traduit divers textes du courant «critique de la valeur» pour le
mensuel Archipel, les sites Internet des groupes Krisis et EXIT! et pour la collection d’articles
de Robert Kurz Avis aux Naufragés. Il a vécu pendant 25 ans dans la commune Longo maï dont il reste
très proche. Aujourd’hui il écrit des chansons et les chante dans sa formation Ioanestrio et continue à
traduire et à penser la théorie révolutionnaire. Traductions
de l’allemand:
Joviale et Kombal; toutes les notes sont des
traducteureuses.

 

Crash
course Pourquoi l’éclatement
de la bulle financière n’est-il pas dû à l’«avidité des banquiers» et pourquoi
ne peut-il exister de retour au «capitalisme providence» des années 1960, c’est
ce qu’explique le groupe Krisis dans ce tract paru sur son site… Lire la suite : fichier pdf Crise

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une réponse à “A lire, à voir…”

  1. 17 11 2012
    joviale (16:30:27) :

    Que c0est intéressant, il n’y aurait pas d’autres brochures, par hasard?

Laisser un commentaire




Kyziah au Sénégal |
" COUREUR DES BOIS " Le bl... |
TSTL : Technicien Supérieur... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Réserve opérationnelle d...
| Think Tank Populaire
| les Couêts Bouguenais