Si je suis mis en examen je me retire

17032017

Et oui, c’est le forcené, c’est Fillon qui a dit ça ! Mais c’était il y a longtemps, très longtemps, au moins quatre semaines. Il a changé d’avis, il reste, et merde à la parole donnée, merde aux promesses, cette fois avant même d’être élu, même si heureusement il a peu de chances d’être l’élu. Les temps s’accélèrent en politique, on trahit ses promesses au fur et à mesure qu’on les pond. Bien, il est mis en examen et trois fois même, pour détournement de fonds publics, pour recel et complicité d’abus de biens sociaux et enfin pour manquement aux obligations déclaratives à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique. Rien que ça, pas mal pour un donneur de leçon, pour le type qui voulait moraliser la vie publique et blabli et blabla… téléchargement

A part ça il est vraiment accroc au pognon le mec, il parait qu’il tapait même ses mômes, enfin façon de parler car c’est quand même lui qui leur avait trouvé ces boulots cool à plus de trois mille euros. Mais d’après ce qu’on raconte les petits reversaient des sommes non négligeables à leurs chers parents. Et ses costards, mazette, quel délire, le type doit pas très bien se rendre compte dans quel monde il vit, un costard 6500 €, un costard six fois le SMIC, pas mal non, sur qu’il a du gagner pas mal d’intentions de vote avec un truc pareil. A l’ouest le mec, complètement à l’ouest. Mais bon, il est pas définitivement jobard le type, il les paye pas lui même les fringues à ce prix, quelqu’un ou quelques uns les lui offrent. D’après le JDD 35 500€ réglés en espèces, oui oui en liquide, énorme non ? Et dernièrement un petit chèque de 13 000€. Et le Fillon de continuer sa campagne comme si de rien n’était, et de nous promettre la méga austérité, le redressement radical de notre pauvre pays, avec toujours la même idée, plumer les pauvres pour que les riches aillent mieux et qu’ils puissent tous se payer des costards à six mille balles… Le plus cocasse là-dedans c’est qu’il se trouvent des fous furieux même pas riches pour raconter qu’ils vont voter pour lui !

Cette campagne reste d’un très haut niveau, on se régale, à la votre, Bertrand




Oui, il faut détruire le Sacré-Coeur

10032017

Dans le cadre de la constitution de son budget participatif annuel, la mairie de Paris a reçu une intéressante proposition, la destruction pure et simple du Sacré-Coeur. Cette suggestion est signée de Nathalie Lemel, une militante de l’Association internationale des travailleurs et féministe qui a participé sur les barricades à la Commune de Paris en 1871. Le Sacré-Coeur y est décrit comme une « verrue versaillaise » et « une insulte à la mémoire de la Commune de Paris », ce qui est parfaitement juste. C’est à l’emplacement exact, sur la colline de Montmartre, où a débuté la Commune de Paris le 18 mars 1871, que les versaillais ont choisi de construire cette chose immonde qu’est le Sacré-Coeur. Non contents d’avoir massacré entre dix et vingt mille communards pendant la Semaine sanglante en mai 1871, les généraux versaillais dirigés par Adolphe Thiers (pourquoi ce tueur de masse a-t’il encore des rues à son nom ?) voulaient se venger, humilier la Commune et restaurer leur ordre moral. La première assemblée de la Troisième République a donc décidé par le biais d’une loi d’utilité publique, rien que ça, la construction de cet édifice religieux autant moche que puant. Pour rappel, la dernière assemblée de la même Troisième République, décidera comme ultime acte en 1940, de donner les pleins pouvoirs à Pétain, autre massacreur de masse et héritier direct des versaillais. Oui, oui, on pourrait sans aucun regret détruire le Sacré-Coeur. 

La colonne Vendôme abattue par les Communards à l'initiative de Gustave Courbet

La colonne Vendôme abattue par les Communards

Les communards dont Gustave Courbet qui a dirigé l’opération n’aimaient pas la colonne Vendôme et surtout la statue de Napoléon perchée dessus, c’est bien la preuve qu’on peut détruire un monument…

Utopie, destruction, à la votre, Bertrand

 

 

 




Pour qui Fillon nous prend-il ?

2032017

Pour des cons assurément ! Ce petit personnage est accusé d’avoir piqué dans la caisse, car ce gros bourge, comme les autres, en veut toujours plus du pognon. Depuis, il hurle qu’on veut l’estourbir, lui et sa clique, complot, assassinat politique, lynchage médiatique, justice aux ordres et tutti quanti… Le guignol de la Sarthe est soupçonné d’avoir payé cher et à rien foutre femme et enfants, et au lieu de la fermer et de se cacher dans son misérable petit château de parvenu, lui le donneur de leçon, lui le faiseur de morale, nous raconte qu’il est la victime de cette mauvaise pièce de boulevard. On croirait un gamin pris les mains dans la boite de gâteaux et qui prétend en toute mauvaise foi que ce n’est pas lui mais les autres… Sauf que ce sale gamin, dans le cas qui nous concerne, veut le pouvoir pour nous en faire baver, il veut appauvrir tout le monde sauf une poignée de riches, ce tordu veut redresser la France, il se prend pour Jeanne d’Arc. A ce propos, François Fillon réagit comme Marine Le Pen face à la mise en examen, complot, complot, complot, impossible qu’il et elle soient comme ceux qu’ils dénonçaient, des truands tout simplement. Dans les potes de Fillon ils s’en trouvent même pour réclamer « une trêve judiciaire », et pourquoi seulement pour les candidats à la présidentielle ? Tous les petits délinquants, ceux qui volent beaucoup moins que les grands, en rêvent aussi d’une trêve judiciaire, mais pour eux pas de pitié, il faut être dur, très dur avec la délinquance, c’est en tout cas ce que claironnent Fillon et Le Pen. D’autres, réclament le report de la présidentielle pour que la droite puisse se choisir un nouveau candidat. Encore mieux, on pourrait l’annuler tout simplement cette présidentielle à la noix… 

Et l’histoire se poursuit ce week-end, le forcené Fillon poursuit sa course folle en faisant appel contre tous à un « peuple » de droite très accroc aux valeurs les pires des cathos tendance fachos. Pendant ce temps tous ses soutiens ou presque se sont débinés et cherchent une solution pour sauver ce qu’il reste à sauver. Jusqu’où ira Fillon ? Suite du feuilleton dans les prochains jours, les prochaines heures…

Finalement tout ça pour rien, ils sont vraiment frapadingues tout ces gens. On se le garde le Fillon, en tout cas pour l’instant… 

On se marre bien, utopie et résistance, à la votre, Bertrand B.




Guerre d’Espagne

22022017

Avec la mort en tenue de bataille, de José Alvrez aux éditions Albin Michel

Une histoire d’amour, de trahison et de sang. C’est un trés beau roman sur une trés sale pèriode, la guerre civile espagnole, le putsch et la prise du pouvoir par Franco, tyran pervers et sanguinaire. Rien n’est tu dans ce livre, les crimes abominables des fascistes nationalistes et de leurs alliés nazis, mais aussi ceux, non moins terribles, des communistes et de leurs alliés soviétiques, mais aussi ceux commis par certains dans les rangs des anarchistes ou des brigades internationnales. L’héroine de ce roman, une grande bourgeoise mère de cinq enfants, n’avait rein pour devenir une militante puis une combattante républicaine. Au sein de sa classe, l’hypocrisie, la petitesse, la méchanceté, la haine des autres vont lui ouvrir les yeux. Catholique, elle découvre la fourberie et la bestialité d’une église catholique liée pour le pire à la dictature. La tragédie espagnole sera la sienne. Une tragédie qui a marqué l’Espagne et dont la plaie n’est aujourd’hui pas complètement cicatrisée… 

P1080743

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un trés beau roman, à la votre, Bertrand




Moutons, stage de tonte à Longo maï Limans

18022017

 

Fête de la tonte.

Mardi 21 Février à Grange-neuve.

     Compagnon-e-s de drailles et de planchers, ami-e-s tondeur-se-s, camarades berger-ère-s,

    C’est en février 1977, que Christian Des Touches, ami cher qui fut le maître à penser de la filière laine, nous a embarqués dans la grande aventure tondistique, en organisant le premier stage de tonte au Pigeonnier. Depuis, nous voyons chaque année débarquer les hordes d’apprenti-e-s tondeur-se-s, venues des quatre coins de France et d’ailleurs, pour apprendre, non sans mal, à récolter les précieuses fibres.

  Nous nous sommes dit que l’édition 2017 du stage de tonte serait l’occasion de festoyer autour de ces 40 ans d’histoire. Nous vous invitons a venir partager ce moment avec nous le 21 février à Grange-neuve. Si vous arrivez pas trop tard vous pourrez passer à la bergerie histoire de voir comment la future génération de tondeur-se-s se dépatouille de toute ces toisons.  Puis pour la soirée à partir de 19h, on boit un coup, on mange du mouton, on tond du mouton (démonstration en musique…), on reboit un coup, on tchatche et on danse jusqu’au bout de la nuit

le stage de tonte

le stage de tonte

 

   Tant qu’ y’aura des moutons, y’aura de la joie !




Réfugié, une odyssée africaine

10022017

Sortie du livre d’Emmanuel Mbolela, Réfugié, une odyssée africaine

Persécuté pour des raisons politiques, Emmanuel Mbolela (né en 1973) a fui la République démocratique du Congo (RDC, ex-Zaïre) en 2002. Il a voyagé six ans durant lesquels il a affronté les mêmes difficultés que des milliers d’autres migrant-e-s: racket des douaniers, business des passeurs, embuscade dans le désert du Sahara, travail au noir à Tamanrasset pour financer la suite du voyage et enfin la nasse marocaine, où il est resté bloqué pendant quatre ans. Là, et c’est l’un des deux apports principaux de son récit, il a fondé avec des compatriotes la première association de réfugié-e-s: l’Arcom, Association des réfugiés congolais au Maroc, refusant ainsi le statut de victime muette et impuissante dans lequel on le tenait. L’autre intérêt de ce livre est de montrer combien les femmes subissent encore plus de violence et d’exploitation que les hommes tout au long du parcours, mais aussi comment ce sont elles qui sont à l’initiative des actions de résistance et de protestation contre les conditions indignes imposées aux réfugié-e-s. Emmanuel Mbolela a fini par obtenir l’asile politique aux Pays-Bas en 2008. À partir de là, il a très vite rencontré des réseaux d’activistes pro-réfugiés en Allemagne (association AEI: Afrique Europe Interact), ce qui explique que son récit a été publié d’abord en allemand sous le titre Mein Weg von Kongo nach Europa (Mandelbaum Verlag en 2014). Depuis trois ans Emmanuel Mbolela a fait plus de trois cents présentations de son livre en Allemagne, Suisse et Autriche pour alerter et informer l’opinion publique sur la situation dramatique dans laquelle se trouvent ces personnes qui fuient dictatures et guerres et qui meurent par milliers anonymement dans le désert et la Méditerranée à cause de la politique de fermeture européenne. Il cherche également des soutiens en Europe pour continuer à aider les associations de défense des réfugiés subsahariens au Maroc, notamment la maison de repos et de protection réservée aux femmes migrantes à Rabat qu’il avait ouverte avec des amis au moment où il y était. Aujourd’hui, avec la parution en français de son récit, Emmanuel Mbolela veut entreprendre le même travail d’information et de sensibilisation en France et en Belgique auprès d’écoles et d’universités, de librairies, lieux de discussion, cafés associatifs, médias, etc…

Une odyssée africaine aux éditions Libertalia

Programme de soirées publiques avec Emmanuel Mbolela

Radio Zinzine vous invite à plusieurs réunions du 13 au 17 février 2017 dans la région PACA

Limans : Lundi 13 février, soirée publique, salle de Grange Neuve, coopérative Longo maï, à 20h30

Forcalquier : Mardi 14 février, restaurant La Parenthèse, place St-Michel ; conférence de 18h00 à 19h30, suivie d’un repas pour pouvoir continuer à discuter avec l’auteur (réservation pour le repas nécessaire au 04 86 90 20 41)

Marseille : Mercredi 15 février, Équitable Café, 54 Cours Julien, 19h30

Manosque : Jeudi 16 février, salle des Tilleuls, 18h30

 Montjustin : Vendredi 17 février, à l’École Buissonnière, 18h30, suivie d’un repas pour pouvoir continuer à discuter avec l’auteur (réservation pour le repas nécessaire au 04 13 37 06 00)

 




L’accueil des migrants

6022017
JUSTE DISTRIBUTION
présente
UN PAESE DI CALABRIA 
un documentaire de SHU AIELLO et CATHERINE CATELLA
France – Italie – Suisse – 2016 – 1H31 – VO + VF
« La formidable renaissance d’un petit village de Calabre, grâce à l’arrivée de migrants »

Comme tant d’autres villages subissant l’exode rural, Riace – petit village situé à l’extrême sud de l’Italie – s’éteignait peu à peu… Mais en 1998, un bateau transportant 300 kurdes échoue sur ses plages. L’action spontanée de ses habitants, qui décident d’accueillir les migrants en réhabilitant les maisons abandonnées, modifiera profondément son avenir. Aujourd’hui Riace est considéré comme le village modèle d’accueil, par le projet Città Futura.

 Mais l’heure est maintenant aux élections, et l’opposition (aidée par la mafia) veut se débarrasser du maire (de gauche). 

Les habitants vont-ils pouvoir défendre ce qu’ils ont si courageusement reconstruit ?

 UN PAESE DI CALABRIA est une histoire d’Odyssée, d’émigrations et d’immigration… Une utopie à l’échelle locale, singulière et pragmatique. Profondément humaniste.

 BANDE ANNONce

 ​CLIQUEZ SUR CE LIEN

Un film à voir, réclamez-le à votre cinéma. A la votre, Bertrand

PS : Rassemblement à Manosque jeudi 9 février en soutien à Cedric Herrou, ce militant de la vallée de la Roya, accusé de venir en aide aux migrants en détresse. Pour exiger l’abrogation totale du « délit de solidarité ».  Manosque, Porte Saunerie, jeudi 9 février 18h00

 

 




Et un de plus à la porte…

29012017

Au tour de Valls de dégager, bien fait ! Après Sarkozy et Hollande c’est au tour de Manuel Valls de se prendre les pieds dans le tapis, comme Sarko il est rejeté par les siens. C’est une bonne chose, tellement ce mec est méchant, odieux, dangereux. Il est déjà sorti pas mal de tordus du PS, mais pour sur Valls obtient le premir prix, ses penchants sécuritaires, son amour des flics, son identité nauséabonde et sa laicité de combat lui ont valu, juste revanche, de prendre la porte… A qui le tour ? Fillon pourrait bien être le prochain avec ses affaires de fric, lui qui faisait la morale à tous les autres piquait aussi dans la caisse ? Pour son épouse Pénélope parait-il, et au lieu de nous expliquer pourquoi elle était payée à ne rien foutre, le voilà qui nous sort des histoires à dormir debout. « Comment ne pas considérer qu’il y a des forces qui sont à l’oeuvre pour me faire taire… » raconte-t’il au JDD, trop fort, c’est toujours la faute aux autres. Ces gros bourges sont impayables, le cas de le dire, il leur en faut toujours plus. Et ce triste sire est prêt, s’il est élu, à faire serrer la ceinture à tous les autres… Au suivant !

Utopie, résistance, Bertrand




Contre le pillage de nos forêts et la Biomas’carade

20012017

RASSEMBLEMENT & MARCHE

sur la centrale électrique

ÉON-UNIPER de GARDANNE

DIMANCHE 5 FÉVRIER 2017

DÉFORESTATION MASSIVE :

Destruction de notre patrimoine forestier local  (Approvisionnement sur 400 KM alentours) et mondial 2500 tonnes de bois brûlées par jour

QUI A DIT QUE RASER DES FORÊTS ETAIT BON POUR L’ENVIRONNEMENT ?

Le groupe IV de la centrale de Gardanne consommera 

850 000 de tonnes de bois par an, combien d’hectares de forêts pillées ?

POLLUTION AUGMENTÉE et DANGER POUR LA SANTÉ PUBLIQUE

Contrairement à ce qu’on nous fait croire, brûler de la Biomasse pollue gravement : dioxine, Oxyde d’Azote, monoxyde de carbone et CO2, sont rejetés en grande quantité dans l’air, ainsi que de particules fines « PM10 » et « PM 2,5 » dont l’OMS reconnaît l’implication dans les maladies respiratoires, cardio-vasculaires et les cancers.

ABERRATION ÉNERGÉTIQUE

*Taux de rendement médiocre (32%)  * Pas de cogénération (chaleur gaspillée) 7 arbres sur 10 sont brûlés….pour RIEN ! Ce projet est une aberration technologique, un pur GASPILLAGE. Il est faussement écologique.

GASPILLAGE D’ARGENT PUBLIC

Le faible taux de rendement ne permet pas l’attribution de subventions publiques (admis à partir de 60 % d’efficacité énergétiqueune dérogation a été accordée pour qu’UNIPER soit éligible à la CSPE (Contribution du Service Public de l’Electricité) C’est le consommateur qui finance cette centrale  en payant plus cher l’électricité sur sa facture : 70 millions d’euros versés par an, pendant 20 ans = Total : 1,4milliards, exonérés de taxes !

SANS LE VOULOIR ET SANS LE SAVOIR NOUS CONTRIBUONS AU FINANCEMENT

DE CETTE CENTRALE SURDIMENSIONNÉE, DÉMESURÉE !

REFUSONS LE CHANTAGE À L’EMPLOI, ORCHESTRÉ PAR LES MULTINATIONALES !

ET DEMAIN ?

 L’ENGOUEMENT pour LE BOIS ÉNERGIE en remplacement des énergies fossiles est UNE CATASTROPHE  ÉCOLOGIQUE à l’échelle planétaire qui contribuera gravement au réchauffement climatique.

Rassemblememt dimanche 5 février 2017 à 10h30 devant la mairie de Gardanne

Plus d’infos :  www.sosforetdusud.org




33 révolutions

7012017

de Canek Sanchez Guevara aux éditions Métailié

33 révolutions comme les 33 tours d’un disque vinyle. Mais les disques sont rayés, les disques, les cubains d’aujourd’hui, rayés. Un trés beau livre, un livre dur sur la vie à la Havane. L’ennui, et l’ennui, la solitude, zéro perspective, peu d’espoir. Rhum, salsa, tabac et parfois un détour chez la russe du neuvième étage. La révolution semble s’être arrétée il y a longtemps. P1080491

Canek Sanchez Guevara est le petit-fils de Ernesto Guevara, le Che, son roman est suivi de deux petits textes autobiographiques et d’un entretien réalisé par le Monde libertaire. Cela permet de mieux  situer l’auteur de ce livre. Car si Canek Sanchez Guevara est anti-castriste, il est avant tout anarchiste ce qui le distingue de bon nombre d’opposants cubains. Dommage qu’il soit mort si jeune, en 2015 à 41 ans des suites d’une opération au coeur. Il avait une trés belle écriture et de trés belles idées sur Cuba et le monde. La révolution est morte il y a longtemps à Cuba, mais l’esprit de la révolte, lui, ne peut pas disparaître. C’est à lire, à la votre, Bertrand







Kyziah au Sénégal |
" COUREUR DES BOIS " Le bl... |
TSTL : Technicien Supérieur... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Réserve opérationnelle d...
| Think Tank Populaire
| les Couêts Bouguenais